Week-end entrainement-cohésion du 2 et 3 juin et ouverture du col du Petit Saint Bernard

Week-end entrainement-cohésion du 2 et 3 juin et ouverture du col du Petit Saint Bernard

Ce w-e de préparation prévu de longue date semblait compromis au vu des prévisions de début de semaine. Finalement, j’ai pris la décision jeudi soir de le maintenir avec raison car nous avons eu une météo exceptionnelle.

Samedi 2 juin 2018 :

L’itinéraire de ce samedi avait été reconnu par Yves armé d’un scie et d’une serpe ce qui a permis de dégager quelques arbres tombés au milieu du chemin.

Trace du parcours (google-earth)

Nous nous sommes tous retrouvés à Viclaire où les retrouvailles avec Fabrice et Claire venus le matin même d’Argentière-la-Bessée (05) se sont faites autour d’un café qui s’est un peu prolongé sans conséquence.

Nous étions 13 : Yves, Jean-Pierre, Erick, Alexandre, Romuald, Claude, Antoine (mon petit-fils de 10 ans), Justine (ma kiné), Véro (notre porteuse d’eau), Sylvain (de Haute-Savoie), Fabrice et Claire, et bien sûr moi-même sans oublier Fify.

D’entrée de jeu, les muscles furent mis à très rude épreuve dans un chemin raide et semé d’obstacles

Vidéo (facebook)

Une mise en jambes d’enfer d’entrée de jeu

La chaleur (et les moustiques) étaient bien présents et les ravitaillements en eau de Véro les bienvenus. La grosse pause au Miroir fut agréable et a permis de nous rafaîchir.

Une passagère clandestine épuisée, et hop, 6 kg de plus !!!

La sortie de la forêt au niveau de « la Falconnière » nous permit de découvrir un paysage magnifique avec encore beaucoup de neige.

Par rapport à d’habitude, la neige est 500 m plus bas

La pause pique-nique dans le hameau du Châtelard fut la bienvenue et nous permit de retrouver ceux qui venaient de loin : Jean-Luc du Vercors (malade relayeur), Patrice d’Ardèche (notre caméraman) et Roger de Dijon (malade relayeur) avec sa dream team, Joëlle et Michel ainsi que son auxiliaire de vie.

Remplacement : Gilles Roger

Roger me remplaça dans la joëllette et la caravane repartit de plus belle. La montée de La Rosière fut plus roulante et de toute beauté dans des paysages bucoliques.

Le large sourire de Roger faisait plaisir à voir

Par contre, la descente sur le chalet du Belvédère fut extrêmement raide et délicat à la limite des possibilités techniques pour la joëllette et physiques pour les équipiers. Lors de la précédente sortie, j’avais parlé de journée de « ouf », et bien nous avons encore fait pire…. Ou mieux (au choix) !

Descente encore cool, ça ne va pas durer

L’arrivée au chalet fut un soulagement et la bière un réel réconfort après tant d’efforts.

Le repos des mulets, pardon, je veux dire des guerriers !!!

Le barbecue au chalet avec une vue magnifique et des orages au loin nous permit de passer une excellente soirée très conviviale.

Dans la joie et la bonne humeur malgré la fatigue

Dimanche 3 juin 2018 :

Grâce à une nuit récupératrice et malgré des coups de soleil et les piqûres de moustiques tout le monde était en forme pour cette petite matinée avec un parcours court mais technique (escaliers avec une quinzaine de marches, grosses racines).

Géraldine (une de mes infirmières), Julien (son compagnon) et le reste de la petite famille Houbart (Gérald, Marie-Aude et mes cinq petits-enfants absents la veille) se sont joints à nous pour cette dernière journée.

La joëllette fit deux voyages afin de permettre à Jean-Luc et à Roger de découvrir cette belle cascade de 80 mètres de haut.

Un peu technique !

Après un fort agréable pique-nique où nous avons fait souffler les bougies des anniversaires du mois de mai de la famille Houbart, nous nous sommes séparés avec la promesse de nos retrouvailles le 22 août à Chamonix.

Seul incident du week-end !!!

Un grand merci à tous les participants avec une mention particulière pour ceux qui, dans l’ombre ont permis le bon déroulement de ce week-end : Josiane, André et Sylvie qui ont apporté toute la logistique nécessaire ainsi que Bernard et Monique pour leur magnifique chalet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *