Le Tour du Mont-Blanc des malades de la SLA jour 2

  • Relayeur du jour : Roger GAUTHERON

Hier soir, après notre arrivée aux Houches, nous avons eu le temps de nous remettre de nos émotions et sommes allés préparer l’église dans laquelle a eu lieu notre conférence. Une vingtaine de personnes est venue se renseigner. L’occasion de rappeler quelques chiffres :

En France, 8 000 personnes vivent avec la maladie de Charcot. Ils sont 30 000 en Europe et environ 300 000 dans le monde (pas facile d’obtenir des chiffres précis car la prise en charge des malades varie selon les pays).

La maladie de Charcot est la 3e maladie neurodégénérative la plus répandue après les maladies d’Alzheimer et de Parkinson. On meurt rapidement de la maladie de Charcot (3 à 5 ans après le diagnostic), ce qui explique que le nombre de malades reste faible.

Le débat très riche s’est fini par la projection du film que nous avions réalisé en 2017.

Nous avons dormi au CCAS de Mégève (Nathalie MANAIA et Jocelyne GODIN) qui nous a réservé un accueil très chaleureux et attentionné.

Ce matin, Animations Les Houches nous attendait pour lancer le départ de cette étape. Une étape au dénivelé cumulé plus important qu’hier : Les Houches > Les Contamines-Montjoie : 17km et 1640m de dénivelé cumulé.

Cela n’empêche pas Yves de donner un rythme soutenu à la caravane joëlette. Nous nous sommes même payés le luxe d’arriver en avance sur le timing prévu pour la pause déjeuner au col de Voza !

Nous sommes accompagnés par une équipe du GMHM (Groupe Militaire de Haute Montagne), que Gilles HOUBART avait contribué à créer en 1983. Le Capitaine Pierre SANCIER qui nous accompagne est né en 1984… Il représente symboliquement toute une vie.

Le Relayeur du jour, c’est Roger GAUTHERON, compagnon de La Longue Route des Malades de la SLA depuis 2016. Son portait est disponible ici : http://www.longueroutesla.org/roger-gautheron . C’est un vrai boute-en-train, et un adepte des défis. Cette année, il a également fait la descente de la Vallée Blanche.

Nous progressons en deux caravanes : la caravane du trail bien sûr, avec Bernardette la joëlette ; et la caravane logistique, qui a tout le matériel dont nous avons besoin pour monter nos stands d’information et pour l’hébergement du soir. Cette organisation nous permet de vivre l’aventure à plein régime, sans avoir à courir au-devant de la joëlette pour mettre l’arrivée en place.

A la reprise, en début d’après-midi, l’orage s’annonce, nous nous hâtons donc encore plus. Cela ne nous empêche pas de faire de chouettes rencontres : un groupe de VTT à qui nous réservons une hola (et qui nous tape dans les mains en passant), des promeneurs qui viennent à notre rencontre et passent un moment avec nous…

Nous slalomons entre les gouttes d’eau et arrivons avec 1h d’avance sur le timing prévu ! Du coup Bernardette a dû ronger son frein et attendre qu’il soit l’heure de franchir la ligne d’arrivée. Nous sommes accueillis aux Contamines – Montjoie par Thierry MIRABAUD adjoint au maire, le directeur de l’Office de Tourisme Pascal FAVIER et une soixantaine de personnes, dont le club de Tricot des Contamines-Montjoie, et les promeneurs croisés tout à l’heure !

Rendez-vous demain pour l’étape 3 : Les Contamines-Montjoie > Les Chapieux (73), sur les traces de l’ Ultra Trail du Mont Blanc – UTMB : départ à 8h30 (ouch !) de la place du village des Contamines, arrivée à 17h devant l’office de tourisme des Chapieux. Une étape de 19km, 2276m de dénivelé cumulé. Nos mollets en gémissent d’avance !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *